Contrôle technique : comment bien préparer sa voiture ?

Une voiture neuve n’a besoin de réaliser un contrôle technique qu’après 4 ans. Ensuite, le contrôle périodique se déroule tous les deux ans. En France, de nombreux véhicules sont soumis à une contre-visite à l’issue d’un contrôle technique. Que faire alors pour bien préparer sa voiture ?

Quels sont les points ce contrôle technique ?

Quelques points sont à vérifier pour bien préparer son contrôle technique et éviter une contre visite. En effet, les points de contrôle sont passés de 123 à 133 depuis le 20 mai 2018. Ils sont classés par fonction :

  • Les liaisons au sol : l’état des pneus doit être vérifié, car il ne doit pas y avoir de déformation, de coupures ou de hernies. Le niveau de gonflage doit aussi être optimal
  • L’éclairage et la signalisation : vous devez examiner tous les feux (feux de stop, de positions, de détresses, clignotants, catadioptres latéraux, témoins lumineux sur le tableau de bord)… Et la voiture doit aussi disposer d’un triangle et d’un gilet
  • L’identification du véhicule : vérifiez la bonne fixation et la lisibilité de vos plaques d’immatriculation. D’ailleurs, seules deux plaques sont acceptées : les plaques de type SIV et les plaques de type FNI
  • Le freinage : quel est l’état de vos plaquettes de frein, des disques, des tambours et des flexibles de freins ? Assurez-vous qu’il n’y a pas d’usure ou de défaillance
  • La ligne d’échappement : eh oui, la nuisance sonore et la pollution seront également vérifiées. Des fumées trop importantes ou de couleur anormale doivent vous alerter
  • Les équipements : les sièges du véhicule doivent être bien fixés et vous ne devez pas ajouter d’autres sièges. De même, toutes les ceintures de sécurité doivent être en état de marche
  • La carrosserie : et aussi les pare-chocs, il ne doit pas y avoir de parties saillantes et des ornements
  • La direction : volant, rotule de direction…
  • Et la visibilité : pare-brise, retroviseurs…

Quels sont les autres points à vérifier ?

Pour préparer sa voiture, il serait plus judicieux de prendre en compte même les petits détails sur la voiture. Pour le parebrise, la fissure ne doit pas dépasser 30 cm. De même, le système antivol, le klaxon et les balais d’essuie-glace (avant et arrière) doivent être en état de marche. Aussi, jetez un œil sur le niveau de l’huile moteur, du liquide de frein, du liquide de direction assistée et du liquide de lave-glace et assurez-vous que les rétroviseurs sont bien fixés. Enfin, n’oubliez pas d’inspecter l’état de la roue de secours et de dégager le coffre-fort. En bref, tout doit être clean le jour J. En tout cas, pour avoir le cœur net, un passage chez le garagiste est vivement conseillé !

Comment réaliser un contrôle technique ?

Pour faire contrôler sa voiture, il faudrait prendre un rendez-vous en ligne ou par téléphone. Et avant de vous rendre au centre de contrôle, procédez à un nettoyage complet. Le contrôle technique dure en moyenne 30 minutes et le contrôleur agréé procède au contrôle des 133 points de contrôle.

Remarque : N’oubliez pas votre carte grise, car c’est la carte d’identité de votre véhicule !

Après le contrôle, le résultat peut-être :

  • favorable : le contrôleur n’a constaté aucune défaillance. Il vous délivre donc une vignette et met un timbre sur votre certificat d’immatriculation
  • défavorable : soit pour défaillance majeure (il faudrait donc repasser pour faire une contre-visite) soit pour défaillance critique (vous avez jusqu’à minuit pour déplacer la voiture en vue d’une réparation, car elle ne peut plus rouler)